VietNam
VietNam
Attractions
02-08-2022 110.223 Vues
Le Vietnam, c’est tant de merveilles et de mystères que dès le premier contact, un irrésistible désir de le découvrir plus profondément s’empare du voyageur, avide de connaître ces terres lointaines. Charme et nostalgie, splendeur des paysages ; de Hanoi, sa capitale si attachante, à la mystérieuse baie d’Ha Long, du cœur historique du pays avec Hué et sa cité impériale, jusqu'au Sud profond et aux marchés flottants du delta du Mékong, vous irez de découvertes en découvertes et de coups de cœur en coups de cœur. Le Vietnam, n’est-ce pas cette Asie encore authentique dont on a tous rêvé ? Loin du stress de la vie “moderne”, laissez-vous prendre à son sortilège.
 
QUELQUES ATTRACTIONS 

NORD DU VIETNAM

Hanoi
La Baie d'Halong
Ninh Binh
Sapa


CENTRE DU VIETNAM
Hue
Hoi An

Le Royaume Champa

SUD DU VIETNAM
Nha Trang
Ho Chi Minh Ville / Saigon
Can Tho


- - - - - - - - - - - - - - - -

NORD DU VIETNAM


- - - - - - - - - - - - - - - -
 
HANOI


Hanoï, la ville "en deçà du fleuve" (Ha : fleuve - Noi : en deçà), ne reçoit ce nom qu'au cours du XIXème siècle. Auparavant, elle s'appelait Thang Long, "la cité du Dragon prenant son essor".

La ville a été construite autour d’une multitude de lacs (on en recense 77). Elle devint la capitale du Vietnam en 1010, sous le règne de Ly Thai Tô, qui quitta l’ancienne capitale de Hoa Lu pour suivre un dragon doré qui choisit l’emplacement de la nouvelle capitale du pays.
 

La ville aujourd'hui, capitale du Nord-Vietnam en 1954, puis du pays réunifié depuis 1975, compte plus de 7,5 millions d'habitants. Elle garde un héritage millénaire qui côtoie les réalisations urbaines coloniales, modernes et traditionnelles dans un ensemble plein de charme.

Les visites :
 

Ho Tay, le grand Lac de l’Ouest et le plus grand de la ville, rendez-vous des promeneurs et point de vue idéal pour admirer les couchers de soleil.
La Pagode Tran Quoc « défense du royaume », au charme unique sur les rives du Lac de l’Ouest
La rue du train : un ensemble de rues très étroites par lesquelles les trains passent plusieurs fois par jour, un endroit atypique et très prisé des photographes !
Le mausolée du président Hô Chi Minh
La Pagode Mot Cot, pagode au pilier unique, fondée en 1049, symbolise une fleur de lotus émergeant de l'univers liquide
Le Temple de la Littérature, 1ere université du Vietnam, destinée à la formation des futurs mandarins, sous le patronage de Confucius. Elle accueillait de 150 à 300 étudiants et comportait 5 cours successives toujours présentes aujourd'hui ; la 1ère est ornée de stèles portant les noms des lauréats au concours du mandarinat de 1487 à 1787 ; la seconde est bor­dée du pavillon de la pléiade (XIXe siècle) ; et la dernière cour renferme le temple de Confucius. Le monument est devenu l'emblème d'Hanoi, montrant son importance culturelle pour la ville.
Le Lac Hoan Kiem, autour duquel le centre-ville s’organise, avec l'îlot de la tortue et le petit temple Ngoc Son, dédié au général Trân Hung Dao qui réussit à repousser les Mongols au XIIIème siècle, ainsi qu'aux génies de la guerre, de la littérature et de la médecine.
Le fleuve Rouge est franchi par le pont routier de Chuong Duong et par le pont ferroviaire Long Bien, l'ancien pont Paul Doumer, qui a été l'objet de bombardements quotidiens durant la guerre du Vietnam.

Le musée d’ethnologie où sont exposés les modes de vie des différentes minorités ethniques du Vietnam.
Le vieux quartier des 36 corporations : à l’époque les villageois emménageant en ville se réunissaient avec des artisans du même domaine, ce qui donnera le quartier de la soie, le quartier des chapeaux coniques, le quartier de la porcelaine…
 
Bref, vous l’aurez compris, Hanoi est une ville qui fourmille de vie et de choses à découvrir ! Explorer la capitale vietnamienne fera défiler devant vos yeux des myriades d’éléments attachants de la vie quotidienne locale.

 
LA BAIE D'HA LONG
 
 
Chaque saison, la baie d’Ha Long montre un nouveau charme. Par les matinées de printemps, le paysage disparaît sous les nappes de brume argentées qui se dissipent peu à peu, dévoilant une multitude d’îlots resplendissants sous le soleil tropical. En été, la baie éclate d’une merveilleuse féerie au moment où le disque d’or brille de tous ses feux dans le firmament. Le ciel et les eaux arborent un nouvel éclat avant de virer au violet à l’heure où les jonques rentrent de la pêche. Par les nuits automnales de lune, une croisière dans la baie vous fera découvrir un univers de rêve qui fait de cette immensité le paradis des amoureux du calme et de la pureté. Même en hiver, la végétation y conserve sa fraîcheur et sa verdure. 
 
Votre voyage à la Baie d’Halong :
 
Vous embarquerez à la Baie d’Halong à bord d’une jonque traditionnelle ou d’un bateau de croisière pour admirer les magnifiques paysages de la Baie d’Halong et ses environs. Diner sur le pont et nuit sur les vagues de la merveille du Vietnam, ce sera un voyage idéal pour vous détendre !

 
NINH BINH
 
 
La province de Ninh Binh, aussi appelée « Baie d’Ha Long terrestre » est un étalage de la beauté naturelle et traditionnelle du Nord Vietnam. Traversée par la rivière Ngo Dong, Ninh Binh attire les visiteurs de par sa grandeur historique, ses paysages grandioses et sa richesse culturelle.
 
Les visites :


L’ancienne capitale Hoa Lu : capitale royale jusqu’au 11eme siècle, Hoa Lu recèle de patrimoines historiques qui vous feront plonger dans l’histoire du Vietnam.
Tam Coc : signifiant littéralement « les trois grottes », les rochers de cet ensemble karstique inondé par les flots est une attraction prisée pour la beauté naturelle des lieux.
Bích Động : un ensemble de pagodes datant du 15eme siècle, à admirer durant votre balade sur la rivière.
Hang Múa : un panorama à couper le souffle, on l’appelle parfois « La Grande Muraille de Chine au Vietnam ».
SAPA
Nichée dans la province de Lao Cai, Sapa est, depuis l’ouverture touristique du Vietnam, devenue une destination incontournable des voyageurs. Vous y découvrirez des paysages époustouflants et des modes de vie préservés des ethnies minoritaires du Vietnam.
 
Les visites :


Les rizières en terrasse : réputées comme les plus belles du monde, les rizières en terrasse de Sapa offrent un panorama magnifique, paysage typique du Nord du Vietnam. Selon les saisons, vous pourrez admirer les différentes étapes de la culture du riz ainsi que les différentes couleurs que les rizières revêtent au fil de l’année.
Les marchés : véritables lieux de rencontre pour les jeunes gens, acheteurs, vendeurs et voyageurs, les marchés sont aussi un magnifique spectacle pour les yeux. Les différentes ethnies arborent leurs habits traditionnels, brodés à la main et chatoyants de couleurs.
Les villages d’ethnies : afin de découvrir au mieux ces villages où le mode de vie traditionnel est conservé, vous pourrez passer une nuit chez l’habitant.
Trek dans la montagne : pour un voyage plus aventureux, vous pouvez aussi choisir la complète immersion par la randonnée au milieu de paysages uniques.
- - - - - - - - - - - - - - - -

CENTRE DU VIETNAM


- - - - - - - - - - - - - - - -




Hue est l'héritière d'une longue histoire qui remonte à l'époque où elle était le siège d'une administration impériale chinoise sous la dynastie des Hans, au IIème siècle avant notre ère. Devenue une petite principauté indépendante, puis temporairement capitale du royaume du Champa, elle n'est rattachée au royaume du Daï Viet qu'en 1036. Elle subit les avatars des luttes dynastiques entre Lê, Trinh, Nguyen et Mac avant d'être choisie comme capitale par le futur empereur Gia Long en 1801. En bordure de la rivière des Parfums, Song Huong, la ville est entourée de cinq collines symbolisant les cinq éléments (bois, feu, air, métal, eau). La colline située au sud, "l'Ecran Royal", joue un rôle spéci­fique de protection contre les influences magiques néfastes attribuées à cette direction.

Les visites :

 
La cité impériale : Bâtie par l'effort quotidien de 80 000 travailleurs, enclose de fortifications à la Vauban, parfaite­ment orientée selon les points cardinaux conformément au modèle chinois, et s'ouvrant par dix portes, elle est formée de trois éléments concentriques : la citadelle, la cité impériale (Kinh Thanh) et la cité pourpre (Tu Cam Thanh), domaines respectifs de la hiérarchie mandarinale, de la famille impériale et de l'empereur. Devenue un véritable musée après la guerre, la cité impériale a recueilli une documentation précieuse sur l’histoire du Vietnam et est un monument bien conservé.

Les tombeaux impériaux des Nguyen : chacun de ces tombeaux impériaux recompose l’agencement d’un palais, la demeure du défunt devant être à la même image que lors de son vivant. Bâtis le long de la Rivière des Parfums, vous pourrez admirer des tombeaux dont le style varie selon l’époque, passant du style vietnamien sobre et dépouillé (tombe de Gia Long) aux libres variations sur le thème des tombeaux chinois de type Ming (tombe de Minh Mang), puis vers une esthétique pleine de raffinement (tombe de Tu Duc), avant de tenter une difficile synthèse baroquisante entre la tradition et le modernisme (tombe de Khaï Dinh).

La Pagode de la Dame Céleste : symbole de la ville de Hue, la voiture dans laquelle le moine Thich Quang Duc est arrivé à Saigon pour s’immoler en signe de protestation, y est exposée
HOI AN

L’ancienne Fai Fo est située à 30 km au sud de Da Nang, et devint un grand port grâce notamment à sa localisation à l’entrée de la province Quang Nam, un territoire assez prospère du Sud. À l’époque, la plupart des échanges commerciaux du seigneur Nguyen avec des pays étrangers avaient lieu à Hoi An. D’ailleurs, tous les bateaux venant de la Chine, du Japon, de la Thaïlande, du Cambodge, des Philippines et de l’Indonésie, ainsi que des pays européens, lors de leurs trajets vers l’Extrême – Orient pour des affaires commerciales, faisaient tous escale à Hoi An. L’animation causée par ses relations commerciales a transformé la petite ville en un centre d’échanges culturels, un port commercial. Grâce à ces relations commerciales, le port de Hoi An a connu la prospérité pendant les 17ème et 18ème siècles.

Les visites :


Le vieux quartier de Hoi An : des murs d’un jaune chaleureux, des petites rues étroites, le vieux quartier de la ville a su garder son charme d’antan. Le quartier chinois et le quartier sont séparés par la Rivière Thu Bồn.

Le pont japonais : ce pont-pagode de 18 m de long sur 3m de large reste solide à travers des siècles. Il est laqué de rouge et minutieusement sculpté. Reliant le côté chinois et le coté japonais, ce pont est un rare exemple de mélange des styles vietnamien, japonais et chinois.

Les fabriques de soie : suivant la méthode traditionnelle, Hoi An est réputée dans tout le pays pour sa soie de qualité !Vous pourrez réaliser des vêtements sur mesures et découvrir le savoir-faire local.

Le festival des lanternes : une fois par mois, les habitants et visiteurs déposent des lanternes en forme de fleur de lotus sur la rivière. Hormis ce festival, tous les soirs, les boutiques et restaurants allument des lanternes, dont la fabrication est aussi une spécialité de la ville. Ambiance romantique garantie !

Le village écologique de Tra Que : situé tout près de Hoi An, Tra Que est un petit village où tous les fruits et légumes sont cultivés de façon traditionnelle et donc écologiquement !Vous pourrez vous essayer au jardinage et déguster les spécialités du Centre du Vietnam.


 
LE ROYAUME CHAMPA

 
Le Champa est le nom donné autrefois localement à un arbre à la fleur généralement blanche et très odorante, le Michelia Champaca. Le royaume du Champa s’étendait sur plusieurs centaines de km du centre au sud de l’actuel Vietnam (de Da Nang- Quy Nhon- Nha Trang- à Phan Rang). Il possédait des richesses minières, avec tout particulièrement de l’or. Ses habitants pratiquaient l’agriculture et la navigation maritime. Ils étaient aussi d’excellents commerçants. Ils exploitaient des produits de grande valeur : bois de santal, cannelle, poivres, défenses d’éléphant, cornes de rhinocéros et bois précieux qu’ils vendaient aux Indiens, Arabes, Chinois, Japonais.  Le bois de santal des Cham était connu dans plusieurs pays de la région et recherché par les rois et les seigneurs de l’Asie centrale et orientale. Des céramiques émaillées étaient aussi très connues chez les Chams.
 
Au 6ème siècle, la capitale Cham était installée à Simhapura, sur l’emplacement de l’actuelle Tra Kieu. Une vingtaine de kilomètres plus au sud-ouest, était installée la capitale sainte de My Son. Au 8ème, 9ème siècle la capitale était déplacée plus au sud, à Po Nagar (Nha Trang). Le Royaume Champa adopta le bouddhisme au 7ème siècle, sans toutefois rejeter ses anciennes croyances. L’architecture Cham est une architecture religieuse. Elle comprend des tours de briques qui dataient du 7ème siècle au 17ème siècle. Avant le 7ème siècle, les tours étaient en bois, elles ont été incendiées au cours des guerres. Bien qu’ils ne soient pas de monuments grandioses comme Angkor au Cambodge, Bagan en Birmanie, ou Borobudur en Indonésie, les temples et les tours Cham sont d’une grande beauté, pleins de grâce et de poésie malgré leurs modestes dimensions. Ils ont une apparence monumentale et solennelle grâce à une décoration composée de riches sculptures en grès et des motifs ornementaux finement gravée dans des briques.

- - - - - - - - - - - - - - - -

SUD DU VIETNAM


- - - - - - - - - - - - - - - -

NHA TRANG

Nha Trang est LA ville balnéaire du Vietnam, elle est connue pour son développement grandissant et pour ses plages et iles. Le climat y en est effet des plus agréables et la ville est bordée par une grande plage de sable fin, le long de la rue principale. A part être un paradis balnéaire, Nha Trang s’est révélée être un lieu de découvertes archéologiques importantes, car la ville faisait à l’époque partie du Royaume Champa.
 
Les visites :


L’ile aux singes : située à Na Phu, à 18 km au sud de Nha Trang, elle est considérée comme une perle au milieu de la mer et une réserve naturelle où vivent plus d’un millier de singes. Hormis les activités balnéaires, vous aurez l’occasion de découvrir des vrais spectacles de cirque fait par des singes très intelligents avec des courses de couples « singe – chien », unique au monde. Un spectacle à ne pas rater !

L’ile de Hoa Lan : qui dispose d’un climat frais et de paysages des plus sublimes. C’est aussi un lieu particulier réservé aux fans des orchidées avec plus d’une centaine de variétés différentes.

La plage An Binh : du sable blanc et une eau translucide, incroyablement claire et pure, idéal pour un temps libre durant votre circuit pour vous reposer un peu !

Les tours Chams de Po Nagar : situées au nord de la ville, sur une colline dominant la rivière Cai. La plus grande, haute de 25 m, est dédiée au culte de la Déesse Cham Po Yan Inu Nagar, vénérée par les bouddhistes sous le nom de Thien Y Ana, la Sainte Mère du royaume du Champa ou Shiva en version féminine. Sa statue trône dans le temple principal.

HO CHI MINH VILLE / SAIGON


La ville de Saigon est située à plus de 80 kilomètres de la mer, sur les dernières terres fermes du delta du Mékong, et compte actuellement plus de 8 millions d'habitants. Cité khmère de Prey Nokor, elle se développe surtout à la faveur de la croissance des échanges entre les voies flu­viales provenant du Cambodge et les voies maritimes dirigées essentiellement vers la Chine.
 

Au début du XVIIIème siècle, la ville est rattachée à l'Empire des Nguyen et connaît alors un développement spectaculaire, prenant le nom de Saigon, dont l'étymologie demeure incertaine. En 1791, Gia Long y fait édifier par un architecte français une citadelle destinée à protéger les activités crois­santes de la colonie chinoise prospère qui s'est établie le long de la rivière, dans le quartier connu maintenant sous le nom de Cholon. Saigon est ensuite prise en 1859 par une expédition navale française. Désirant faire de la ville un exemple de l'urba­nisme occidental, et rivaliser avec Batavia ou Singapour, les Français réorganisent le schéma urbain, comblant des canaux, traçant des rues selon un plan géométrique, assainissant les zones marécageuses, et en réalisant de grandes plantations d'arbres. Les grands axes sont les boulevards tracés perpendiculairement à la rivière, en particulier la rue Catinat (rue Dông Khoï actuellement) et la rue Nationale (rue Haï Ba Trung). Des tramways à vapeur parcourent les grandes artères de la ville. Ce district reste aujourd'hui le cœur de la ville, autour de la cathédrale, du théâtre et de la poste.

La ville connaît une croissance rapide, marquée par l'empreinte de  l'architecture coloniale dans le cadre d'un schéma de développement harmonieux. Après 1954 apparaissent de nouveaux quartiers résidentiels et des grands édifices, tel l'actuel palais de la Réunification ou l'ambassade des Etats-Unis, lieu historique de la chute de Saigon, d’où sont évacués par héli­coptère des milliers de Vietnamiens vers les navires de la 7" flotte.
 
Les visites :

Le marché et le quartier de Cholon : Le quartier chinois de Cholon, dont le nom signifie "grand marché", est situé à l'ouest du centre de la ville. Articulé autour de la grande avenue Trân Hung Dao, parallèle au canal Rach Bên Nghe, et du marché de Binh Tây, il s'individualise fortement sur le plan architectural, caractérisé par la prolifération des construc­tions anarchiques. Il est peuplé de plus de 500 000 Vietnamiens d'origine chinoise, les Hoa, qui se regroupent par dialecte et sont répartis traditionnellement en cinq corporations correspondant à leur secteur d'activités commerciales.

Ex rue Catinat : véritable témoin historique, on peut trouver des traces de ce qui est maintenant la rue de Dong Khoi, au temps des Nguyen. Après les aménagements des Français, la rue a revêtu un tout autre visage, abritant notamment des bâtiments de luxe au style parisien.

Temple de l’Empereur de Jade : construite en 1909, la pagode emblématique est dédiée au culte du roi des dieux, l’Empereur de Jade.

Temple hindou de Mariamman : le temple se situe au milieu de la ville, on le reconnait grâce son architecture originale et mythique. On le considère comme un héritage célèbre parmi les 3 monuments Hindou actuels à Sai Gon. C’est le lieu où l’on rend culte à Mariamman, une femme génie des Indiens. En visitant ce temple, les visiteurs pourront regarder les statues, les sculptures, les anciens objets, écouter l’histoire des fondations et découvrir les esprits du temple. 

La Mosquée : située au numéro 66 de la rue Dong Du. La mosquée est l’un des centres islamiques qui a été construit le plus tôt à Saigon, en 1935. La mosquée attire beaucoup de croyants et de touristes. Son architecture est simple, spacieuse et aérée avec les arcs, les colonnes et les longs couloirs qui symbolisent l’art typique indien.

La Cathédrale Notre Dame de Saigon : construite dans un style néo roman, la Cathédrale est un lieu de rassemblement des fidèles catholiques de Saigon. Construite en 1880 par les Français, elle est l’une des nombreuses traces de l’occidentalisation de la ville.

Le Palais de la Réunification : reconstruit après un bombardement contre le président Diem, l’ancien palais présidentiel a été reconverti en musée, à partir de la Chute de Saigon en 1975.

La Poste Centrale : bâtiment emblématique de la ville, l’architecture est typiquement occidentale, mais a, depuis sa construction en 1891, su parfaitement prendre sa place dans le décor.

CAN THO


À 34 km au sud-ouest de Vinh Long, sur les berges de la Song Hau (la rivière de Hau), Can Tho se situe dans le cœur du delta du Mékong. Elle est la principale ville de la province du même nom, et elle en est le centre politique, économique et universitaire de la région. Can Tho est un bon point de chute pour partir en bateau à la découverte des bras du Mékong, des villages et des marchés flottants.

Les visites :

Le marché flottant de Cai Rang : l’un des plus grands marchés flottants, une explosion de couleurs et de vies à ne pas manquer !
L’ancienne maison de Bonh Thuy : bijou d’architecture bourgeoise vietnamienne, la maison a servi de décor pour le tournage de certaines scènes de L’Amant, de Jean-Jacques Annaud, adaptation du roman de Marguerite Duras.

 

 


MANDARIN ROAD VOYAGES
NEWSLETTER
Soyez informé en avant-première de toutes nos offres de voyages
© MANDARINROAD.COM