Nos articles Voyages
Nos articles Voyages
Venez faire l'expérience de voyager avec nous

GROUPE DES ROLUOS

14/01/2019 91 Vues

 GROUPE DES ROLUOS

Les Roluos sont des temples pré-angkoriens construits entre les années 877 et 889. Situés à 13 km de Siem Reap, ce sont les premiers temples "en dur" construits par les Khmers ils représentent les débuts de l'art classique du Cambodge. Les temples précédents étaient tous construits essentiellement en bois et en différents matériaux légers, et résistaient peu aux années.


 

Preah Ko (le Boeuf sacré) :

Le roi Indravarman Ier a construit ce temple a la fin du 9eme siècle ; le temple était dédié à ses ancêtres.

Bakong :

Bakong constitue la première vraie pyramide du Cambodge, formule architecturale appelée « temple-montagne » par les chercheurs. Consacré deux années après Preah Kô, à savoir en 881, Bakong était destiné au propre culte d'Indravarman, son constructeur.

Lolei :

Ce temple lors de sa construction en 893, était situé sur un îlot au centre d'un immense bassin-réservoir d'eau qui alimentait la région.

Ta Prohm :

C’est l'un des temples les plus romantiques du site d'Angkor, où la nature a repris ses droits et disloqué l'oeuvre des hommes. Ce lieu magique fut construit vers 1 186 ; ce monastère bouddhiste fut le plus gigantesque du site d'Angkor. 12 000 personnes vivaient dans l'enceinte du " Monastère du Roi" 8 siècles auparavant, et sa construction fut terminée au début du XIIIe siècle.

La Conservation d'Angkor a sauvé les monuments principaux, mais ne l'a pas "nettoyé" de tous les arbres et racines qui l'avaient envahi et laissé ses droits à la jungle, tels que l'ont trouvé les premiers découvreurs. Les racines ressemblent à des serpents qui disloquent et dévorent les statues et les murs, et des arbres géants coiffent les têtes des stûpas. Une forêt qui ne veut pas laisser échapper ses dieux et qui les détruit ou les protège .... Un lieu chargé d'émotion et de poésie pour la méditation. Un temple magique au coucher du soleil.

Ta Keo :

Construit entre 968 et 1 001, ce temple de plus de 50 m de haut est le premier d'Angkor, construit entièrement en grés. Les décorations n'ont jamais été achevées car taillées dans un grés très dur. Ce temple est typique des " temples-montagnes" d'Angkor.

Neak Pean :

Construit au XIIème siècle sous le règne de Jayavarman VII, Neak Pean est un grand bassin entouré d'escaliers et d'un sanctuaire au centre d'une petite île. Les pèlerins y venaient à l'époque pour y faire leurs ablutions sacrées. Les 4 déversoirs symbolisent 4 fleuves qui prenaient leur source au même lac près du Mont Kailash au Tibet.

Preah Khan (l'épée sacrée du Roi) :

C'était en fait une véritable ville de plus de 50 ha. Malgré le vandalisme et le pillage, il reste encore quelques sculptures superbes. La ville abritait 10 000 personnes, 1 000 danseuses et une grande école de sanscrit. A l'origine, ce fut un monastère bouddhiste dont les représentations de Bouddha furent détruites par les brahmanes (prêtres hindous) et remplacées par des représentations hindouistes (une seule représentation de Bouddha est restée).

Pour arriver au centre du temple, il faut passer par une enfilade de galeries et de portes qui deviennent de plus en plus basses au fur et à mesure que l'on s'approche du centre (pour montrer son respect). Au centre se trouve un grand Stuppa bouddhiste en pierre qui fut rapporté au XVeme siècle. Il y a des petits trous dans tous les murs au centre de l'édifice. A l'origine, dans chaque trou était enchassé de l'or et des diamants ; on dit que tout cela a été emporté et revendu par les Khmers Rouges. On peut admirer de superbes sculptures des dieux barattant la mer de lait, ainsi que de Vishnu et Lakshmi (sa femme), et l'emplacement de 3 Lingams (sexe des Dieux), rond à la base pour Shiva, carré pour Brahma et octogonal pour Vishnu. On retrouve, comme au Ta Phrom, une végétation luxuriante qui a repris ses droits.

 

 

 

MANDARIN ROAD VOYAGES
NEWSLETTER
Soyez informé en avant-première de toutes nos offres de voyages
© MANDARINROAD.COM