Cambodge
Cambodge
Attractions
02-08-2022 7.772 Vues
Le Cambodge, c'est Phnom Penh, une capitale pleine de charme et chargée d'histoire, c'est aussi le Nord-Est et ses très beaux paysages de campagne, ses vestiges qui vont de l’époque pré-Angkorienne, comme Vat Nokor, à l'époque coloniale… et c'est aussi, bien sûr, Angkor, l'hallucinant spectacle, « rêve de pierre surgi là au coeur de la forêt tropicale » qui l’assaille ; combat incessant des hommes avec la nature pour sauver le témoignage du génie des peuples khmers. Le Cambodge c'est aussi un peuple qui a beaucoup souffert et dont la sérénité retrouvée n'a d'égale que la gentillesse qu'ils témoignent aux visiteurs étrangers.

QUELQUES ATTRACTIONS

Phnom Penh

Sihanoukville

Angkor

Le Lac Tonle Sap

Battambang

Kratie
 

PHNOM PENH

La ville occupe une situation géographique stratégique, puisqu’elle se situe au point de convergence de 3 fleuves : le Mékong, le Bassac et le Tonle Sap. Autrefois un centre de commerce en pleine effervescence durant l’occupation française, Phnom Penh est aujourd’hui le nouveau centre politique et financier du Cambodge. Son riche passé historique d’influences khmère et française est visible dans beaucoup de temples et de bâtiments coloniaux de toute sorte.

Les visites :

La Pagode d’Argent : aussi connue sous le nom de Pagode du Bouddha d’Emeraude, grâce à la statue qui s’y trouve, fut créée par le roi Norodom en 1892. Le sol de cette pagode a la particularité d’être composé de plus de 5 000 blocs d’argent, pesant au total près de 6 tonnes !

Le Musée National : le Musée National, construit dans le style khmer dans les années 1920, abrite une impressionnante collection de statues et d’objets d’art khmers. Une des pièces les plus remarquables de cette exposition est une statue en bronze datant du 6e siècle et représentant le dieu hindou Vishnu.

Le Musée Tuol Sleng (Musée du Génocide) : ce musée est un lieu de témoignage de la tragédie humaine que connut le Cambodge dans son passé récent. Ce bâtiment était à l’origine un collège, et fut transformé à partir de 1975 en haut lieu de détention et de torture par les Khmers Rouges. De ce bâtiment, alors appelé «S-21», étaient transportées les victimes (enfants et adultes) à l’extérieur de la ville pour être exécutés aux Champs Tueurs.

Le Wat Phnom : c’est à cet endroit que fut fondé un monastère par une riche dame du nom de Penh en 1372, après qu’elle eut découvert 4 statues d Bouddha dans le tronc d’un arbre sur les bords du Mékong. La colline ("Phnom") sur laquelle se trouve le monastère est la seule colline de la capitale.

Le Monument de l’Indépendance : ce monument a été construit pour commémorer les personnes décédées pendant la guerre du Cambodge, à la suite de l’acquisition de l’indépendance vis à vis de la France en 1953. Il fut érigé en 1958 dans le style des monuments d’Angkor, et il est décoré de 100 têtes de serpents. Le meilleur moment pour admirer ce monument est en fin d’après-midi, où la lumière du soleil couchant provoque des ombres mettant en relief les fins détails architecturaux, et donne des tons orangers à toutes les structures.

Le Marché central : construit en 1937 par les Français, il s’agit du plus grand marché de Phnom Penh. Il abrite d’incroyables quantités de souvenirs, d’objets de décoration, de bijoux et marchandises de toute sorte.

Le palais royal : d’époque récente, ce palais a été inauguré en 1870 par le Roi Norodom Ier. D’inspiration khmere, il fût construit par des architectes khmers et français. Le site s’étend sur une superficie de 16 hectares. Plusieurs bâtiments sont interdits au public. La Pagode d’argent est sans doute le site le plus visité à l’intérieur.

Le marché de nuit (Phsar Reatrey) : le nouveau marché nocturne de Phnom Penh, situé près des rives du fleuve, est un lieu touristique offrant une large gamme d’objets artisanaux du Cambodge tels que des soieries, des bibelots et autres souvenirs. L’ambiance y est complètement détendue et convient parfaitement à tout type de public. Dans ce marché, on pourra trouver des produits locaux fabriqués selon des méthodes traditionnelles.
 

SIHANOUKVILLE

Sihanoukville au Cambodge, c'est avant tout des plages de sable blanc très propres, l'océan limpide et des palmiers à 4h de Phnom Penh la capitale.

Une halte balnéaire avant ou après la découverte du Royaume du Cambodge, avec des plages ombragées équipées pour le repos, la détente et le farniente. Ces plages entrent doucement dans l'océan aux eaux bleues transparentes, non polluées de détritus ou autres déchets. Des chaises longues et parasols (non payants), de nombreux abris en paillottes et des petits restaurants qui servent du poisson frais, complètent ces plages peu connues du grand tourisme et uniquement occupées les week-ends par des habitants de Phnom Penh. Plusieurs hôtels de toutes catégories vous fourniront un hébergement de qualité. C’est un endroit idéal pour la détente et la natation sans danger !
 

ANGKOR

Les visites :

Angkor Wat : le formidable ensemble de temples d’Angkor fut redécouvert par l’anthropologue français Henri Mouhot en 1 860 lorsqu’il tomba par hasard sur les ruines d’Angkor Thom, l’ancienne capitale khmère, lors d’une de ses expéditions. Parmi les 400 temples qui composent ce complexe, le plus célèbre et le mieux conservé est celui d’Angkor Wat.

Angkor Thom : Angkor Thom est la cité royale construite par le roi bouddhiste Jayavarman VII.

Le Bayon : le temple principal de cette Cité est populaire de par ses colonnes ornées de plus de 200 visages de Bouddhas souriants. Les visages regardent dans toutes les directions, ce qui leur donne un côté mystérieux.

Terrasse du roi lépreux : c'est l'un des nombreux mystères d'Angkor. Cette terrasse doit son nom à une petite statue asexuée que l'on pense être la statue du roi Yasovarman qui serait mort de la lèpre. Mais l'autre explication est que cette statue représenterait Yama, le dieu des morts, et la terrasse aurait été en fait un crématorium royal. Sur le coté de la terrasse se trouve une tranchée étroite et longue et une quantité de sculptures superbes et bien conservées, représentant des Apsaras, des génies et des monstres, quantité de divinités, d'une surprenante fraîcheur et beauté. Ce couloir très long a été entièrement restauré, et chaque sculpture démontée et replaquée sur les nouveaux murs.

Terrasse des éléphants : construite au début du 13 ème siècle, cette terrasse en bordure du palais royal de Jayavarman VII atteint 350 m de long. Elle fut certainement construite pour assister aux spectacles donnés sur la grande place. Les éléphants sculptés sur une partie des murs (et récemment restaurés) ont donné leur nom au lieu (à voir le matin de préférence). 

Ta Prohm : un temple bouddhiste envahi par les racines des arbres, très connu des photographes, c’est un lieu empli de sérénité.

Phnom Bakeng : 1er temple d’Etat construit à Angkor, c’est un point de vue idéal pour admirer le coucher de soleil sur tout le site.

Kbal Spean : ce temple du Xème siècle, merveilleusement préservé, est le plus ravissant d'Angkor ! C'est un bijou sculpté dans du grés rose qui change de couleur suivant l'ensoleillement. Plusieurs pavillons très bien conservés dons les façades sont finement sculptées d'une multitude de motifs fleuris et de scènes de la mythologie hindoue, de véritables dentelles. L'archéologue Maurice Glaise le qualifie de "plus joli des temples Khmers" (il fut aussi rendu célèbre par le vol d'un linteau de 800 kg par André Malraux...). Baptisé "la citadelle des femmes", il est entièrement décoré de reliefs d'une perfection surprenante. Vous pourrez admirer les sculptures des linteaux de portes et leurs magnifiques détails.

Prasat Kravan : dédié au dieu Vishnou, ce temple fut construit en 921 et restauré il y a une quarantaine d'année. Entièrement construit en briques d'argile, il est célèbre pour ses nombreuses représentations du dieu Vishnou. Les tours septentrionales sont ornées de bas reliefs représentant la déesse Lakshmi, l'épouse de Vishnou.

Le Baray Oriental : monumental réservoir d’eau, le Baray Oriental a été construit vers l’an 900 av JC sous le règne du roi Yasovarman. C’est le 2eme plus grand Baray du site d’Angkor, mesurant 7 150 m de long et 1 740 m de large, il pouvait contenir 50 millions de mètres cubes d’eau.

Le Baray Occidental : le plus grand de tous les Barays du site, il mesure 8 km de longueur sur 2,1 km de largeur.
 

LE LAC TONLE SAP

Pour ceux qui aiment une découverte en profondeur d'un pays, la route du lac Tonle Sap, ainsi qu'une balade en bateau à la rencontre des villages de pêche flottants, sont des visites incontournables au même titre que les temples.

C'est un des endroits où l'on se trouve au plus près de la vie cambodgienne et au contact de leur réalité de tous les jours. Ici, toute la vie se déroule autour de l'eau. Très poissonneux, paradis des pêcheurs, il abrite des villages lacustres depuis la nuit des temps. Une grande partie des marchandises arrivent par le lac et c'est le poumon de Siem Reap, car les grandes routes pour rejoindre les autres villes sont en trop mauvais état. C'est le plus grand lac du Cambodge et sa "mère nourricière". Sur le lac Tonle Sap se trouve également une réserve ornithologique importante, avec parmi les nombreux oiseaux des pélicans, cigognes et grands marabouts.
 

BATTAMBANG

Battambang est la 2eme ville du pays, située dans la province du même nom, tout près de la frontière avec la Thaïlande. Selon la légende, un géant aurait balancé son gourdin dans le but de tuer son rival, mais il retomba sur le site et créa la région de Battambang, signifiant « perdre le bâton ». Une statue de ce géant peut être encore admirée à l’entrée de la ville. La ville a grandement été influencée par l’arrivée des Français, qui ont construit le centre-ville que l’on connait aujourd’hui. Devenue un centre des échanges commerciaux de la région, Battambang est aussi une mosaïque culturelle, rassemblant de nombreuses ethnies et nationalités différentes.

Les visites :


Le Wat Ek Phnom : construit au 11eme siècle sous le règne de Suryavarman Ier, le temple est célèbre pour ses linteaux et frontons bien sculptés. Enfoui dans la végétation luxuriante des alentours, le site est une destination prisée pour des escapades dans la nature et pour les pèlerins, particulièrement pendant les célébrations religieuses.

Le Wat Sla Ket : la pagode fut l’ancienne résidence khmère du Vénérable clergé bouddhiste.

Le Grand marché (Psar Nat) : au centre de la ville, le marché saura révéler dès le petit matin, toute la vie locale avec les marchands des villages environnants se rassemblant pour vendre leurs marchandises.

Le musée régional : ouvert depuis 1968, le musée abrite une belle collection des trouvailles archéologiques faites dans la région.

La porte de Wat Sangker : située sur la rive est de la rivière Sangker, la porte est tout ce qui reste d’un ancien temple Angkorien. Une relique du passé en pleine ville !
 

KRATIE

Petite ville à l’est du Cambodge, Kratié est plus connue pour être l’ancienne cité de la royauté Chenla. Vous apprécierez cette ville pleine de charme dont la riche histoire est encore présente dans les rues d’aujourd’hui. Les Français, qui sont à l’origine du nom actuel de la cité, ont eux aussi laissé leur trace dans l’architecture de la ville. Aux alentours, les nombreux villages, typiques de la région, rajoutent encore au charme tout particulier de la petite cité.

Les visites :

Les villages des alentours : constituant un cadre serein et reposant autour de la ville, vous pourrez pleinement admirer les paysages typiques de la campagne cambodgienne.

Les dauphins d’eau douce : probablement l’un des rendez-vous les plus attendus des voyageurs, vous aurez peut-être l’occasion d’observer cette espèce rare sur les rives du Mékong.

MANDARIN ROAD VOYAGES
NEWSLETTER
Soyez informé en avant-première de toutes nos offres de voyages
© MANDARINROAD.COM