Sri Lanka
Sri Lanka
La culture
19-09-2023 8.998 Vues

POPULATION :

  • Cinghalais (75%)
  • Taboul (15%) au Nord (autochtone ou provenant du sud de l’Inde
  • Maure (7%) sur les côtes (anciens commerçants arabes. Nom donné en référence aux Maures d’Andalousie)

RELIGION :
 
  • Bouddhisme Theravada (70%).
  • Hindouisme (12%) chez les Tamouls.
  • Islam
  • Sunnite (8%) chez les Maures.
  • Christianisme
  • Catholique (6%) lié à la colonisation.
COUTUMES :
  • La religion occupe une place très importante au Sri Lanka, en particulier pour les bouddhistes.
  • Le Sri Lanka est parsemé de lieux saints, de temple et de ruines (par exemple, la ville d’Anuradhapura est un haut lieu de pèlerinage).
  • On ne tourne jamais le dos à une statue de Bouddha.
  • On ne pointe jamais du doigt une statue de Bouddha
  • Les Sri Lankais étant très pudique, essayez de vous habiller en conséquence.
  • Dans les lieux saints : pas de chaussure ou couvre-chef, jambe et épaule couverte. Il existe aussi un code couleur en fonction de la religion : blanc pour le bouddhisme et noir pour l’hindouisme représentant chacun la pureté.
  • Comme les Indiens, les Sri Lankais dodelinent de la tête pour affirmer quelque chose. En effet, contrairement à nous, balancer sa tête de droite à gauche signifie « oui ».
  • Le Sri Lanka possède trois types de danse : Kandyan, Sabaragamuva et Pahatharata. Leurs différences peuvent se voir dans les types de mouvements.
 QUELQUES FETES IMPORTANTES :
 
  • Poya est le nom donné au jour de pleine lune au Sri Lanka et plus globalement dans l’Asie du Sud-Est. Dans la religion bouddhiste, ce jour correspond à un événement de la vie de Bouddha. Un jour de Poya, ou « Fête de la Lune » est un jour férié Sri Lankais ayant lieu toutes les pleines lunes, soit environ une fois par mois. Nous pouvons alors assister à la fermeture des magasins et banques puisque la prière au temple est recommandée. De plus, le bouddhisme encourage vivement les gens à ni manger de viande ni boire d’alcool. On confectionne alors des gâteaux de lune à base de graines de lotus et d’œufs que l’on va offrir. Chaque Poya est unique et est commémoré pour une raison spécifique.
  • Chez les bouddhistes, la première pleine lune de la nouvelle année, en suivant le calendrier lunaire, est nommée Vesak Poya, la plus importante de toutes les fêtes lunaires, fêtant l’anniversaire de Bouddha. C’est en ce jour que Bouddha est né, en ce jour que Bouddha a trouvé l’illumination et aussi en ce jour qu’il est mort. C’est donc une fête religieuse couplée à un festival, appelé festival des lumières. Ainsi, vous aurez l’occasion de voir la ville décorée avec de nombreuses lanternes de papier, les temples sont pleins à craquer de fidèles et de la nourriture est distribuée aux passants.
  • Le Perahero Poya ou « Fête de la dent » est une fête religieuse unique à Kandy, capitale religieuse du Sri Lanka. En effet, la ville où se trouve la « dent » de Bouddha met en place, tous les ans entre juillet et août une procession d’éléphants caparaçonnés ainsi que de danseurs à travers la ville, de nuit, Et cela, chaque soir pendant 10 jours. Le but étant de rendre hommage à relique et au Bouddha.
  • Le Shivaratri est une fête religieuse Hindoue en l’honneur du mariage entre le dieu de la destruction Shiva et Parvati. Elle consiste en la prière, la méditation, le jeûne, des chants et danses en l’honneur du dieu. Pendant cette fête, il faut pouvoir faire preuve des vertus telles que l’honnêteté ou la tempérance, pardonner et ne pas blesser autrui. Avec un peu de chance, vous pourrez observer une des statues être trempée dans le lait et le miel avant d’être peinte en rouge, représentation de la pureté.
  • Comme Vesak est le festival des lumières chez les Bouddhistes, Diwali l’est dans le monde Hindou. Ainsi, cette fête religieuse observée entre septembre et octobre selon le calendrier chrétien célèbre la victoire de Rama sur Ravana : « La victoire du bien sur le mal, de la lumière sur les ténèbres, de la connaissance sur l’ignorance ». C’est une fête Hindou très populaire qui est fêtée dans tout le pays et qui dure 5 jours pendant lesquels on va allumer des bougies, décorer les maisons de lampes et de guirlandes lumineuses, tirer des feux d’artifices ainsi que s’offrir des cadeaux. Les fidèles pratiquent des rituels de purification, tandis que les membres d’autres confessions sont également invités à participer aux festivités.
NOURRITURE :

Les Sri Lankais mangent principalement du riz et du curry. Celui-ci ne se limite pas uniquement au poulet. En effet, il peut très bien être fait avec du poisson, des légumes ou des fruits.

La cuisine Sri Lankaise est connue pour être la plus épicée au monde à cause d’une forte utilisation de piments. Mais heureusement pour les voyageurs, les piments sont toujours « à part », on peut donc les éviter.

Le Sri Lanka est aussi connu pour être le pays d’origine de la cannelle dites « vraie » et en est le premier exportateur.

Il est aussi 4ème producteur de thé au monde. On a donc la possibilité de se promener et admirer de magnifiques champs de thé verdoyants sur les flancs des collines.

Voici quelques spécialités Sri Lankaises :
  • Riz et curry très souvent accompagnés de sambals (condiment à base de piment).
  • Roti : pain plat traditionnel fait à base de farine de blé.
  • Kottu Roti : mélange de légumes sautés et de pain (roti). On peut y rajouter des œufs, de la viande ou même du fromage.
  • Appa : crêpe de farine de riz fermenté et de lait de noix de coco avec des épices. On peut trouver des variantes avec des œufs ou du lait.
  • Kiribath : riz cuisiné dans du lait de noix de coco salé. Plus souvent préparé pour des occasions spéciales comme les anniversaires ou les fêtes religieuses.
  • Lamprais : riz, fricadelles (boulette de viande), curry de viande et d’aubergine ainsi que du piment, le tout dans une feuille de banane et cuit au four. Ce plat provient de l’influence des colons européens. Il est plus souvent préparé pour les repas nombreux du fait de son temps de préparation plutôt long.
  • Kool : bouillon de fruits de mer comme du crabe, du poisson, de la seiche, des crevettes ou encore des écrevisses. On y ajoute ensuite des haricots, du manioc et des épinards.
  • Kokis : gâteau frit à base de farine de riz et de lait de noix de coco.
  • Kiri Toffee : caramel fait de lait condensé sucré avec de la cannelle.
  • Kalu Dodol : caramel fait à partir de lait de de noix de coco, de farine de riz et de sucre.
  • Pushnambu : gâteau fait de farine de blé, de lait de noix de coco ainsi que de cannelle.
     
  • Faluda : mélange à boire de sirop de rose, graine de basilic, lait, glace et morceaux de gelée.
  • Toddy : alcool à base de sève de palmier.
 

MANDARIN ROAD VOYAGES
NEWSLETTER
Soyez informé en avant-première de toutes nos offres de voyages
© MANDARINROAD.COM