Nos articles Voyages
Nos articles Voyages
Venez faire l'expérience de voyager avec nous

VISITER HOI AN, VIETNAM : QUE VOIR ET QUE FAIRE ?

04/03/2019 359 Vues
VISITER HOI AN, VILLE AUTHENTIQUE

Situé non loin de Da Nang, dans la province de Quang Nam, Hoi An porte l’héritage de l’histoire du Vietnam. Port de commerce et comptoir prospère situé sur la route de la soie, Hoi An a connu ses heures de gloire il y a plus de 500 ans. Aujourd'hui, la ville a conservé son caractère d'antan et les voyageurs s'y arrêtent pour admirer les curiosités qu'elle renferme.
Visiter Hoi An est une étape incontournable d'un voyage au Vietnam : vieille ville, plage de sable blanc, restaurants et festivités nocturnes, un beau programme en perspective.

Un héritage architectural d’Asie et d’ailleurs

On trouve à Hoi An plusieurs types d'architecture, témoignages visuels des échanges culturels qui eurent cours dans cet ancien port de commerce. Ainsi, la ville est riche d'influences chinoises, japonaises ou coloniales, qui se mêlent aux maisons traditionnelles vietnamiennes. Les façades colorées laissent place aux maisons en bois sombre et les styles se suivent sans se ressembler. 
 
Passer de quartier en quartier est une vrai plaisir pour les yeux. Un voyage à taille réduite, en somme ! Le pont-pagode japonais (ou Chua Cau), qui reliait la communauté chinoise à la communauté japonaise, fait partie des éléments emblématiques de la mixité des peuples asiatiques à Hoi An. 
 
COMMENT SE DÉPLACER POUR VISITER HOI AN ?

Vous prendrez plaisir à simplement vous promener dans chaque ruelle de la vieille ville et en découvrir les trésors cachés. Petite ville essentiellement piétonne, il est très facile de s’y promener et d’apprécier pleinement la visite. Qu’y-a-t’il de plus plaisant que flâner dans les rues, à la recherche de jolies boutiques et bons restaurants ? Si vous préférez faire des balades à vélo, vous en trouverez facilement à la location pour des prix dérisoires.

QUE FAIRE À HOI AN ?

Flâner dans l’ancienne ville
À pied ou à vélo, vous prendrez plaisir à découvrir l’ancienne ville et ses beautés.
Certes, Hoi An est une destination touristique particulièrement fréquentée, escale immanquable de tout circuit au Vietnam. Pour autant, l’affluence n’altère pas le charme de ces vieux quartiers. Pour cela, il suffit de se balader dans le quartier chinois, de flâner le long des berges fluviales, de passer le pont japonais, d’admirer chaque petit restaurant et chaque bâtisse. Un bol de riz gluant, quelques raviolis et vous voilà repartis pour la journée. Pas de doute, Hoi An mérite sa place sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
Faites un saut par le marché, concentré d’odeurs locales, et par la superbe Precious Heritage Art Gallery. Projet du photographe français Réhahn, ce musée expose des portraits de Vietnamiens de tout le pays et de toutes les ethnies, des costumes et des objets. L’accès est gratuit et les explications sont en français.

Découvrir les spécialités culinaires de Hoi An

Parmi tous les pays d’Asie du Sud-Est, le Vietnam est un champion en matière de gastronomie. Un détour par Hoi An ne nous fera pas mentir !

Ne manquez pas de goûter un bon Cao Lau, un bouillon à base de nouilles épaisses et de tranches de porc, ou encore des white roses, des raviolis vapeur aux crevettes en forme de fleur (aussi appelés ban bao vac). Des délices de la cuisine vietnamienne, parmi d'autres, que vous ne trouverez qu'à Hoi An. Des agences locales proposent des cours de cuisine : une belle activité pour peaufiner vos talents culinaires et vivre une belle expérience avec les locaux.

Voir le festival des lanternes

Le festival des lanternes est un incontournable de la ville de Hoi An et à ne rater sous aucun (AUCUN !) prétexte. Il a lieu à chaque pleine lune : renseignez-vous bien avant de prévoir votre séjour à Hoi An pour ne pas rater le festival. Vous trouverez les dates du calendrier lunaire en ligne très facilement, à vous de viser la meilleure période pour votre séjour.
 

Ce soir-là, les lumières de la ville sont éteintes et seules brillent les lanternes sur l’eau. C'est le moment où les Vietnamiens honorent leurs ancêtres en brûlant des papiers et des offrandes. De nombreuses activités et spectacles sont dispersés dans toute la ville, c’est le moment de visiter Hoi An de nuit et de la découvrir sous un aspect tout à fait différent. Les locaux portent le costume traditionnel, le marché en plein air déploie tous ses charmes et l’ambiance est garantie.
 

Vous pourrez acheter votre propre lanterne traditionnelle sur les bords du fleuve Thu Bon et la laisser dériver, après avoir fait un vœu, de préférence. Musique, poèmes, jeux, vous ne serez pas en reste et vous passerez une très bonne soirée. Le clou du spectacle, c’est bien sûr les centaines de lampions qui dérivent à la surface de l'eau, des centaines d'étoiles sur le noir de la rivière. Doux et poétique. 

Explorer les environs

Il est également facile et assez sûr de louer un scooter pour aller visiter My Son, un superbe ensemble de temples en ruine du royaume du Champa. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999, c’est un saut dans l’histoire du Vietnam à la rencontre de l’ethnie Cham. En complément, il existe un musée de l’art et de la sculpture Cham à Danang.
 
Vous pouvez également rejoindre les plages de An Bang et Cua Dai, à quelques kilomètres de Hoi An, en scooter ou en vélo. Ambiance farniente et cocotiers. Un périple dans la campagne aux alentours de Hoi An vous réserve une balade est très agréable et pleine de surprise.  

QUEL BUDGET POUR VISITER HOI AN ?

Tout cela est évidemment très photogénique et attire pas mal de touristes (hé, on ne peut pas tout avoir). Par conséquent, votre budget voyage aura Hoi An a tendance à grimper un peu. Les boutiques sont un peu plus chères qu'ailleurs au Viet Nam.
Il faut savoir que la ville est réputée pour son savoir-faire en matière de vêtements sur mesure. On trouve tailleurs et couturiers disposés à vous tailler un costume traditionnel vietnamien ou une robe sur mesure.

Où dormir à Hoi An ?

Il est vivement conseillé de réserver un hôtel ou une guesthouse, surtout en période de pleine lune. L'étiquette « patrimoine mondial de l'UNESCO » a tendance à faire grimper les prix, à juste titre puisqu'il s'agit de préserver la cité au maximum. Le meilleur plan reste encore de prendre une chambre chez l’habitant ou un lit en dortoir dans un backpacker à quelques minutes à pied de la vieille ville, pour pouvoir en profiter à toute heure.
 

De même, les restaurants coûtent un peu plus chers mais la qualité est au rendez-vous.
Même si les prix sont plus élevés qu'ailleurs, les tarifs restent cependant très abordables pour nos standards européens et visiter Hoi An vaut largement les quelques dong supplémentaires.
 
                                                                                                                                          
 
MANDARIN ROAD VOYAGES
NEWSLETTER
Soyez informé en avant-première de toutes nos offres de voyages
© MANDARINROAD.COM