Nepal
Nepal
Avant de partir
19-09-2023 11.994 Vues
PASSEPORT & VISA :
  • Des visas touristiques à entrées multiples peuvent être obtenus à l’ambassade du Népal à Paris, en ligne (http://www.nepalimmigration.gov.np) ou à l’arrivée à l’aéroport de Katmandou (se munir de deux photographies d’identité).
  • Les frais de visa à l’arrivée doivent être payés en cash. Les euros, francs suisses, livres sterling, ainsi que les dollars américains, canadiens et australiens sont, entre autres, acceptés. Attention cependant, veuillez noter que vous ne pouvez pas payer ces frais de visa par carte bancaire, ni par les monnaies népalaise et indienne. 
  • Les durées et tarifs des visas sont les suivants :
    • 15 jours : 25 USD
    • 30 jours : 40 USD
    • 90 jours : 100 USD
  • Les voyageurs doivent impérativement disposer d’un passeport ayant une validité supérieure à 6 mois à la date d’entrée au Népal, et de pages vierges pour apposer le visa.
  • Avant de partir, nous vous conseillons de photocopier tous les documents importants (passeport, factures du matériel électronique, police d’assurance, billets d’avion, permis de conduire …). Une astuce très pratique en cas de perte de vos papiers ou de vos objets de valeur !
SANTÉ et VACCINS :
  • Nous vous recommandons de consulter votre médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de votre état de santé, analyser les risques sanitaires et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations nécessaires ou recommandées.
  • Il est en général recommandé d’etre à jour dans ses vaccinations habituelles : diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP), et rubéole-oreillons-rougeole (ROR) en plus chez l’enfant.
  • En fonction des conditions locales de votre voyage, votre médecin/centre de vaccination peut vous conseiller de vous faire vacciner contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B, ainsi que contre la méningite bactérienne, et éventuellement la rage et l’encéphalite japonaise.
  • Dans l’Himalaya, la plupart des itinéraires de trek impliquent plusieurs jours en haute altitude, où le mal des montagnes peut frapper. Le mal des montagnes peut être bénin ou mortel. Informez-vous et apprenez à en reconnaître les symptômes : le mal des montagnes peut se manifester par des troubles respiratoires (essoufflement) et/ou neurologiques (maux de tête, nausées, vomissements, troubles du sommeil) pouvant survenir au-delà de 3 000 mètres d’altitude. A un stade plus avancé, ces manifestations peuvent s’aggraver et parfois conduire au décès. L’identification des symptômes du mal des montagnes peut être difficile : il est essentiel de communiquer en permanence, sans restriction, sur son état physique. De surcroît, les capacités de réflexion et d’action d’une victime du mal aigu des montagnes peuvent être altérées : il faut alors, dans la mesure du possible, forcer cette personne à redescendre. Dès qu’un cas grave est soupçonné, la descente immédiate aussi bas que possible (et au minimum en dessous de 4 000 m) est impérative. Toute personne, quelle que soit sa condition physique, peut être concernée par le mal des montagnes. Une adaptation progressive à la haute altitude est nécessaire pour prévenir ce risque. La prévention du mal des montagnes repose sur des règles essentielles :
    • respecter une ascension lente et progressive plutôt que de prendre des médicaments censés éviter le mal aigu des montagnes (pasplus de 400 m de dénivelé positif entre deux nuits consécutives à partir de 2 500 m) et bien s’hydrater 
    • en cas de symptômes de mal des montagnes, arrêter l’ascension 
    • si les symptômes persistent ou empirent, redescendre, même de nuit 
    • ne jamais abandonner seul un camarade malade.
  • Protégez-vous des moustiques en utilisant des répulsifs adaptés, et en portant des habits couvrants le soir et la nuit.
  • Protégez-vous également des piqûres de tiques et d’insectes, afin d’éviter d’attraper le typhus des broussailles qui est une maladie bactérienne transmise par des piqûres d’acariens (tiques ou aoûtats) présents notamment dans les zones broussailleuses.
  • N’hésitez pas à prévoir une petite trousse de pharmacie avec quelques produits élémentaires, cela vous sera d’une grande utilité en cas de premier secours. Ne consommez jamais des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons).
CLIMAT :
  • Au Népal le climat varie principalement en fonction de l'altitude : on va du climat subtropical avec une saison des pluies dans la bande de plaine méridionale (le Terai), au climat tempéré dans les basses montagnes, et au climat glacial dans l'Himalaya.
  • Les précipitations sont abondantes dans la période de la mousson d'été (de juin à début octobre), qui cependant pénètrent avec difficulté dans certaines vallées intérieures et dans les pentes septentrionales. Sur les pentes méridionales, à égale altitude l'Est du pays est plus pluvieux que l'Ouest.
  • Les températures dans le Terai (la zone de plaines du Sud du Nepal) oscillent entre 10 et 28 degrés de novembre à mars, et entre 20 et 38 degrés les autres mois. En juin vient la mousson d'été, caractérisée par des pluies abondantes. Elle se retire mi-octobre.
  • Au-dessus de 800/1 000 mètres (dans les villes de Katmandou et Pokhara par exemple), le climat devient tempéré, tandis que le régime des pluies reste le même. Les températures oscillent entre 10 et 24 degrés de novembre à mars, et entre 17 et 30 degrés d’avril à octobre.
  • En montant encore en altitude, la température et les précipitations varient non seulement en fonction de la hauteur, mais aussi de l'exposition des pentes. Cependant, comme la plupart des montagnes du Népal sont situées sur le versant méridional, le climat est relativement doux, même à des altitudes élevées. Par exemple à  Jumla qui est située à 2 300 m d’altitude, les températures varient entre -5 et 19 degrés de novembre à mars, entre 4 et 24 degrés en avril, mai et octobre, et entre 12 et 26 degrés de juin à septembre.
  • En général, la température moyenne de janvier descend au point de congélation à environ 3 000 mètres. Au-dessus de 3 600 mètres, vous entrez dans la zone où le climat est subarctique, à savoir où la température du mois le plus chaud ne dépasse pas les 10 °C.  Les neiges éternelles au Népal se trouvent à des altitudes très élevées, autour de  6 000 mètres.
  • Le meilleur moment pour visiter le Népal dans son intégralité est de novembre à février, pour éviter la mousson d'été, mais aussi la chaleur des plaines qui se fait sentir de mars à octobre.
  • Pour visiter Katmandou et surtout pour faire du trekking dans les montagnes, vous pouvez préférer les demi-saisons, en particulier en mars et avril, et de la mi-octobre à la mi-novembre, à savoir les périodes au cours desquelles vous pouvez éviter à la fois le froid d'hiver et la boue causée par les pluies d'été. La deuxième période, celle de l'automne, est la meilleure, car elle est la plus sèche et l'air est particulièrement clair, ce qui vous permet de voir les montagnes enneigées dans le lointain.
  • Si vous voulez faire de la randonnée dans un paysage enneigé, vous devez aller en hiver au-dessus de 3 000 mètres (mais étant une saison sèche, il n'est pas dit que dans une période donnée il neige). Parfois, autour de cette altitude, il peut neiger aussi au printemps et en automne. Pour être sûr de voir la neige, il faut aller au camp de base de l’Everest ou de l’Annapurna, qui nécessitent toutefois des jours de trekking pour y arriver.
DÉCALAGE HORAIRE :  +3h45 de décalage en été, et +4h45 en hiver, par rapport à la France.

ASSURANCE :

Tous les voyageurs ont l’obligation de souscrire à une police d’assurance pour leur voyage avant de participer à nos circuits. Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est vivement recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation …) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade ou les consulats généraux de France sur place.

ARGENT :

Veillez à vous renseigner auprès de votre banque sur l’utilisation de votre carte bancaire et des frais prévus à son utilisation. Des options voyages existent, pensez donc à voyager sans frais supplémentaires.

ELECTRICITE :

Le voltage et la fréquence au Népal sont les mêmes qu’en France (230 V, 50 Hz). Vous pouvez donc utiliser tous vos appareils. Les prises électriques peuvent etre de type C, D ou M. Vous n’avez normalement pas besoin d’adaptateur.
 
 
 
MANDARIN ROAD VOYAGES
NEWSLETTER
Soyez informé en avant-première de toutes nos offres de voyages
© MANDARINROAD.COM