Bali
Bali
La culture
19-09-2023 14.191 Vues

POPULATION :

Connus pour leur joie de vivre et leur accueil chaleureux, les Balinais sont fiers de leur culture, de leur patrimoine, de leur religion, et bien sûr de leur tolérance et de leur ouverture d’esprit, caractéristiques devenues les véritables «marqueurs identitaires» des habitants de «l’île des dieux ». Les fameuses offrandes, qu’on trouve partout (au sol et sur les tables, sur le sable des plages et sur les étals des boutiques, sur les autels voués aux divinités comme dans les hôtels ouverts aux invités, etc.), sont ainsi devenues un symbole fort de l’identité culturelle et religieuse de Bali.

RELIGION :

Contrairement au reste de l’Indonésie, où les musulmans sont très largement majoritaires, l’hindouisme est la religion dominante à Bali (environ 95% de la population). L’hindouisme balinais est spécifique à l’île. Il est différent de celui pratiqué en Inde.

  • La religion occupe une place considérable dans le quotidien des Balinais. Chaque jour, il y a de nombreuses célébrations auxquelles les touristes peuvent assister. Celles-ci sont plus importantes dans les grandes villes, notamment les soirs de pleine lune. Les petits villages préfèrent, quant à eux, des célébrations plus authentiques et intimistes.
  • De par leur religion hindouiste, les Balinais croient aux esprits et à la réincarnation.
3 fêtes sont particulièrement importantes à Bali :
  • Galungan : cette fête, qui s’étend sur 3 jours, se présente tous les 210 jours et représente la victoire du bien Dharma contre le mal Adharma, la création de l’univers. A cette occasion, les balinais retournent dans leur village d’origine afin d’honorer les dieux qui descendraient vers les temples.
  • Kuningan : célébrée 10 jours après Galungan, elle met la purification à l’honneur. Lors de cette journée les ancêtres quittent le temple de famille. Kuningan immobilise en partie le pays: le service dans les hôtels est réduit et la plupart des banques et des restaurants sont fermés. Pour savoir quand auront lieu les prochaines fêtes de Galungan/Kuningan, renseignez-vous bien, car la période de l’année n’est jamais la même (tous les 210 jours).
  • Nyepi : Nyepi signifie silence et célèbre le nouvel an solaire balinais, qui est en général vers le mois de mars ou d'avril. La veille, les balinais appâtent les mauvais esprits par des offrandes puis les terrorisent la nuit par un vacarme de pétards, cris et autres gong, le tout complété par un défilé de monstres géants dans les rues de la ville. Le lendemain, l’île devient totalement silencieuse et les habitants doivent rester chez eux. Aucun bruit n’est toléré dans les rues et personne ne doit se trouver dehors, y compris les touristes. Hormis les ambulances, tous les appareils motorisés sont interdits de circulation. Ce silence obligatoire fera fuir les mauvais esprits qui penseront que l’île est dépourvue de sa population.
SAVOIR-VIVRE :
  • Une règle d’or s’applique à Bali : il est préférable de garder son calme, de ne pas se montrer agressif ou en colère, mieux vaut se montrer patient. Il ne faut pas se montrer exigeant et capricieux, ne vous imposez pas, cela peut être très mal vu par les Balinais.
  • En ce qui concerne une règle de savoir-vivre, pensez à enlever vos chaussures lorsque vous rentrez dans un temple ou une maison.
  • Il est vivement déconseillé de toucher la tête d’un Balinais, en Europe toucher la tête de quelqu’un peut être perçu comme un geste amical, en revanche ce n’est pas du tout le cas à Bali, il s’agit pour eux d’un geste qui est très mal perçu. En effet, les Balinais estiment que la tête est sacrée puisqu’elle est le siège de l’âme.
LA NOURRITURE :
 

En Indonésie, et particulièrement à Bali, on mange bien. Le riz est la nourriture de base, bien sûr, et le plat national répond au nom de nasi goreng : riz frit avec des œufs, de petits morceaux de viande et de légumes.

À Bali, on se régale de langoustes et de cuisses de grenouilles tellement énormes qu'on croit manger du crapaud ! Et le tout, bien sûr, à des prix dérisoires.

Voici quelques spécialités balinaises :

  • Urab : délicieux mélange de noix de coco, haricots ou autres légumes finement hachés et parfumés d’épices et de piments.
  • Ayam betutu : poulet farci grillé, servi avec des légumes, du tapioca et de la noix de coco.
  • Bebek betutu : une savoureuse spécialité balinaise de canard. Farci et longuement cuit à l'étouffée dans une feuille de bananier, il se commande toujours la veille.
  • Babi guling : cochon farci et rôti à la broche. Excellent quand il n'est pas trop gras. On le trouve surtout à Bali, le reste de l'archipel étant en grande majorité musulman.

Les Indonésiens se restaurent rapidement dans les kaki lima (littéralement, « cinq jambes »). Ce sont de petites échoppes ambulantes où les soupes et le riz sont maintenus au chaud sur des braises.

Les warungs sont des restaurants simples avec des bancs autour d'une table. Le choix y est restreint, mais la cuisine relativement bonne. Là aussi, les prix sont dérisoires.

Le rumah makan, plus classique, reste encore une solution économique, mais toutefois un peu plus cher que le warung.

 


 
 

MANDARIN ROAD VOYAGES
NEWSLETTER
Soyez informé en avant-première de toutes nos offres de voyages
© MANDARINROAD.COM