Nos articles Voyages
Nos articles Voyages
Venez faire l'expérience de voyager avec nous

Le yack, un habitant de l'Himalaya

16/08/2020 337 Vues

Voyager au Népal offre une expérience de vie unique au rythme de l'Himalaya. Vous découvrirez la variété des paysages, la cohabitation de nombreuses religions, les différentes ethnies, ses habitants et… ses yacks! 

 

"LE YACK EST À L'HIMALAYA CE QUE LE CHAMEAU EST AU DÉSERT"

 

Le yack est un animal vivant seulement dans les montagnes en haute altitude. En effet, ceux-ci se trouvent dans des hauteurs allant jusqu'à 5 400 mètres. En dessous de 3 000 mètres, le yack n'est pas à l'aise. Ils peuplent ainsi les montagnes au Tibet, au Bhoutan, mais aussi en Mongolie ou en Russie, mais surtout au Népal, autour de la chaîne de l'Himalaya. 

 

Yack noir et blanc sur les hauteurs de l'Himalaya


 

LE YACK, COUSIN DE LA VACHE

 

Très proche physiquement de la vache, le yack peut s'apparenter à la famille de ces mammifères. Son corps peut mesurer 3 mètres de long pour 2 mètres de hauteur, sans compter la longueur de ses cornes qui varie de 65 cm à 1 mètre. Le plus impressionnant est le poids d'un yack mâle adulte qui peut peser jusqu'à une tonne!

 

Originaire du Tibet le yack remplace la vache pour atteler et tirer les charrues dans les régions en altitude. Dans la nature, le yack est un animal qui vit en troupeau dont ceux-ci sont exclusivement constitués de femelles et de Bébés yacks appelés "dzos", et de petits groupes de mâles qui les rejoignent lors de la période de reproduction. Tandis que les yacks vieillissent en solitaire, du fait qu'ils sont moins vulnérables à l'éventuels prédateurs de par leur grande taille.

 

Possédant une longue toison épaisse, celle-ci protège le yack des intempéries et du froid. Ses cornes pointues sont très dangereuses, d’autant plus que cet animal se déplace tête baissée. Comme la vache,  son lait et sa viande sont aussi consommés. Mais ce qui va surtout le différencier de sa cousine la vache, ce sont son coeur et ses poumons qui sont très développés afin de s’adapter à son lieu de vie en haute montagne, et son taux de globules rouges qui est lui supérieur à celui des bovins des plaines. 

 

 

Yack adulte avec sa toison pressé sse et ses grandes cornes


 

YACK SAUVAGE ET YACK DOMESTIQUE

 

Le yack sauvage est plus grand et plus gros que le yack domestique et est présent uniquement au Tibet. 

 

Le yack domestique,lui est utilisé plutôt comme bête de somme et animal de bât car il peut porter jusqu'à 130 kilos! Si le yack sauvage est de plus en plus rare, le yack domestique est lui largement répandu en Himalaya : On peut en compter de 12 à 14 millions! Les nomades tibétains vivent principalement de cet élevage de yack domestique. Posséder un yack est perçu comme un réel élément de considération, notamment chez les Sherpas.

 

 

Lors de treks et randonnées dans ces hauteurs, les yacks domestiques vont permettre de transporter et tirer les chariots de matériel des alpinistes et trekkeurs lors de leur séjour sportif au Népal et dans ses montagnes de la région de l'Everest. 


 

RISQUES DE DISPARITION 


Aujourd'hui, le plus grand prédateur des yacks est le réchauffement climatique. En effet, celui-ci menace le mode de vie des yacks et de ses éleveurs dans les montagnes de l'Himalaya.

 

La diminution de l'enneigement des sols a ouvert l'accès à des espèces invasives qui s'attaquent aux bébés yacks et développent de nouvelles maladies, pourtant inexistantes jusqu'à présent. Cela touche aussi la présence d'herbe dans les pâturages fréquentés par les yacks. 

 

Aussi, cela impacte sur les élevages de yacks qui se font de plus en plus rares. Le nombre d'éleveurs a fortement baissé, ceux-ci préférants des élevages plus résistants aux températures chaudes. 

 

Troupeau de Yacks sur les montagnes de l'Annapurna au Népal

 

MANDARIN ROAD VOYAGES
NEWSLETTER
Soyez informé en avant-première de toutes nos offres de voyages
© MANDARINROAD.COM